Actualités

Sécurité routière : les services de l’État pleinement mobilisés pour lutter contre l’insécurité routière

 
 
Les services de l’État pleinement mobilisés pour lutter contre l’insécurité routière

Depuis le début de l’année 2021, nous déplorons dans le Finistère, 24 accidents mortels de la circulation ayant fait 27 victimes contre 23 tués à la même date au 12 septembre 2019*, soit une hausse de 17% des tués. Cette hausse se répercute également dans le nombre de blessés et de blessés hospitalisés : respectivement 11% et 8% par rapport à 2019.

Les usagers vulnérables paient un lourd tribut dans ces accidents ; ils représentent 44% des victimes dont 30% sont des usagers motocyclistes (soit 8 tués).

L’analyse des accidents mortels confirme l’omniprésence des facteurs aggravants : les conduites addictives constituent toujours la principale cause d’accident mortel depuis le début de l’année et représentent 37% des tués, tandis que la vitesse excessive ou inadaptée représente 19% des tués.

Afin de sensibiliser les usagers aux enjeux de la sécurité routière, de nombreux contrôles ont été effectués la semaine dernière, du jeudi 16 au dimanche 19 septembre, sur toutes les routes du département.

Ces interventions ont pleinement mobilisé les agents de la police et de la gendarmerie nationales ainsi que les services des douanes et de la DIROdirection interdépartementale des routes ouest (Direction interdépartementale des routes Ouest).

Les contrôles renforcés du week-end ont permis de relever de nombreuses infractions, notamment :

- 84 excès de vitesse,

- 40 verbalisations pour conduite addictive (22 états alcooliques et 18 stupéfiants),

- 4 défauts de permis,

- 6 défauts d’assurance.

Ces contrôles ont également été marqués par 1 refus d’obtempérer aggravé, 1 mesure de garde à vue pour détention d’armes et 1 rétention douanière pour cocaïne.

Au vu de ces résultats, le préfet du Finistère maintient l’intensification des contrôles et appelle les usagers de la route à la prudence et à la vigilance, mais surtout à la responsabilité. La sécurité routière est l’affaire de tous.

*Année de référence pour les chiffres sécurité routière (crise sanitaire covid en 2020)