Le risque résiduel minier dans le Finistère

 
Le risque résiduel minier dans le Finistère

En France métropolitaine, la dernière mine de fer a fermé en 1995 et celle d’uranium en 2001. L’exploitation aux Potasses d’Alsace a cessé en 2003 et la dernière taille de charbon s’est arrêtée en 2004.

La fermeture des anciennes exploitations minières n’induit pas pour autant la disparition définitive des risques et des nuisances qui en résultent. Même non exploités, ces anciens sites peuvent engendrer des désordres ou des nuisances susceptibles de porter atteinte à la sécurité des personnes et des biens situés dans l’emprise des travaux miniers, ou de perturber l’utilisation possible des terrains concernés.
Alors que l'exploitation minière en France est très ancienne, la gestion de l'après-mine s'est mise en place à la fin des années 90 à la suite de mouvements de terrain survenus dans le bassin ferrifère lorrain de manière inattendue et qui ont détruit plusieurs dizaines d'habitations.

Dans le cadre de la circulaire du 6 janvier 2012 relative à la prévention des risques miniers résiduels, une étude sous maîtrise d'ouvrage des services de l'Etat, concernant l'aléa "mouvements de terrain" sur le territoire du département du Finistère, a été confiée au groupement d'intérêt public "Géoderis".

Cette étude, réalisée en 2016, a identifé des zones à risque pouvant avoir un impact sur la sécurité des biens et des personnes, par la non-tenue des terres en surface, autour des anciennes exploitations minières d'antimoine et de houille sur le territoire des communes de Quimper et Ergué-Gabéric, au sein des concessions de Quimper , Ty Gardien, Kergogne, Kervédot et Kervéady.

Les études détaillées ont permis d'établir des cartes d'aléas. Celles-ci indiquent le positionnement des secteurs potentiellement exposés au phénomène "mouvement de terrain" consécutifs aux extractions de l'antimoine et de la houille.

Les éléments cartographiés de cet aléa, extraits de ces études, et concernant les territoires des communes précitées, ont été portés à la connaissance des maires concernés pour une prise en compte dans les documents d'urbanisme sur la base de ces cartographies.

Vous trouverez ci-dessous les documents s'y rapportant  :