Actualités

L’agriculture dans le Finistère bénéficiera du plan de relance

 
 

L'agriculture constitue un atout économique majeur pour le département du Finistère. En 2016, la valeur de la production agricole s'élève à 2,08 milliards d’euros. Le Finistère est un territoire agricole dont la SAU (surface agricole utile) représente 57 % de la surface totale du département.

 Il existe aujourd'hui 7 598 exploitations agricoles, qui emploient 14 633 actifs (source recensement agricole de 2010). Un nouveau recensement agricole aura lieu d’octobre 2020 à avril 2021 et permettra de dresser un état des lieux précis du secteur, utile à la recherche, à l’économie et aux décisions publiques.

Leader dans de nombreux domaines, le Finistère est le 1er département français pour certaines cultures légumières (choux-fleurs, artichauts, échalotes, tomates) et pour la production porcine, le 3ème pour la production de viande de volaille et le 5ème pour la production laitière.

C’est également le 1er département breton en nombre d’exploitations certifiées en agriculture biologique, en pourcentage d’exploitations et en surfaces de légumes. En 2018, l’agriculture biologique représente 7,3 % de la SAU du département, répartie sur 834 exploitations certifiées.

L'installation des nouveaux agriculteurs y est dynamique : chaque année, entre 110 et 130 installations aidées y sont réalisées.Le département présente également une forte dynamique de souscription aux mesures agro-environnementales et climatiques. En 2019, 700 exploitations finistériennes étaient ainsi engagées dans les mesures dites « système », visant à accroître l’autonomie alimentaire de l’exploitation en valorisant au mieux la production d'herbe. 400 exploitations étaient également engagées dans d’autres types de mesures et rémunérées pour des pratiques en faveur de la biodiversité ou de la qualité de l’eau. Au total, en 2019, ces mesures agro-environnementales ont permis le versement de 7,4 millions d’euros aux agriculteurs finistériens.

Des aides à l’agriculture biologique sont également versées pour un montant de 2,4 millions d’euros.

Concernant la campagne PACPolitique agricole commune 2020, 5 237 dossiers ont été déposés. Environ 5 000 exploitants (à titre individuel ou en société) vont recevoir une avance PACPolitique agricole commune entre le 16 et le 19 octobre 2020. Cette avance correspond à 70 % des aides agricoles et permet un apport immédiat de  45 millions d’euros pour les agriculteurs. 15 millions d’euros supplémentaires seront versés début novembre 2020 au titre des aides vertes de la PACPolitique agricole commune, qui participent à l’agro-écologie. Le solde des aides découplées, soit environ 26 millions d’euros, sera versé courant décembre 2020.

Le plan de relance, annoncé le 3 septembre dernier, est une opportunité pour le Finistère grâce à ses nombreux atouts. En effet, le volet «Transition agricole, alimentation et forêt» se fixe 3 objectifs :

- renforcer la souveraineté alimentaire ;

- accélérer la transition agro-écologique pour donner accès à tous les Français à une alimentation saine, durable et locale ;

- adapter l’agriculture et la forêt au changement climatique.

1,2 milliard d’euros sont ainsi spécifiquement dédiés aux secteurs agricole et agroalimentaire, auxquels s’ajoutent les mesures transversales du plan de relance dont bénéficieront les agriculteurs et les industries agroalimentaires, notamment celles portées d'une part par le ministère de l’économie, des finances et de la relance et et d'autre part par le ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion.