Actualités

Vacances apprenantes dans le Finistère

 
 
Vacances apprenantes dans le Finistère

Chaque année, de nombreux enfants ne partent pas en vacances. Cet été, suite à la crise sanitaire, pour faire face à l’augmentation du nombre d’enfants concernés, le Gouvernement a présenté le 6 juin dernier l’opération « Vacances apprenantes » pour un million d’enfants.

Le plan, doté de 200 M€ répond à deux objectifs principaux :

- pédagogique, en luttant contre les retards éventuellement accumulés pendant la période de confinement et les risques de décrochage ;

- social, en permettant aux enfants de vivre des moments enrichissants durant l’été.

 

Pour ce faire, quatre dispositifs sont mis en œuvre :

- l’école ouverte proposera du renforcement scolaire le matin et des activités culturelles ou sportives l’après-midi dans les écoles, collèges et lycées.

- l’école ouverte buissonnière offrira la possibilité d’aller dans des écoles ouvertes à la campagne ou en zone littorale, ou de partir en mini-camps pour découvrir la nature et le patrimoine local.

- les colonies de vacances apprenantes labellisées par l’État permettront aux enfants de participer à des activités ludiques et pédagogiques pour renforcer savoirs et compétences dans la perspective de la rentrée prochaine.

- tous les accueils de loisirs auront accès gratuitement au parcours pédagogique en ligne du CNED, du CP à la terminale.

 

Dans le Finistère, cinq établissements proposent des dispositifs « Ecole ouverte », chaque session durant 5 jours : 3 écoles de la ville de Concarneau (une école située dans le quartier prioritaire politique de la ville, une école accueillant 25 % d’élèves de ce même quartier et une école ayant repéré des élèves « décrocheurs » suite au confinement ayant besoin d’un renforcement des acquis avant la rentrée), le collège Kerhallet de Brest relevant de l’éducation prioritaire, et le lycée Paul Sérusier de Carhaix, avec une section enseignement professionnel située en zone rurale.

Ce sont ainsi 73 élèves (38 en écoles, 15 au collège et 20 au lycée), encadrés par 37 personnes, dont 18 enseignants, qui bénéficieront de l’école ouverte dans le Finistère.

 

Par ailleurs, le Finistère compte déjà 99 "Colos apprenantes" labellisées par les services de l’État, ce qui permettra de proposer 2 015 places à des enfants qui ont été les plus exposés aux effets de la crise sanitaire.

La labellisation pourra se poursuivre sur d'autres séjours, notamment en août.

Toutes ces colonies sont accessibles sur le site http://coloniesapprenantes.gouv.fr

Pour permettre aux familles la gratuité d'inscription, l’État apporte un soutien financier de 400 € par jeune et par semaine aux collectivités territoriales, voire 500 € pour les associations conventionnées. Au niveau national, 78 millions € sont déjà consacrés à ce dispositif dont plus de 500 000 € pour les jeunes finistériennes et finistériens.

 

De nombreux accueils de loisirs pourront bénéficier d’une aide ponctuelle exceptionnelle qui sera également proposée aux collectivités territoriales afin de faciliter l’ouverture des accueils de loisirs, d’augmenter leurs capacités d’accueils ou de renforcer les contenus pédagogiques.

Au 30 juin, quatorze accueils de loisirs dans le Finistère ont demandé à en bénéficier pour un montant total de 143 000 €.

Le dispositif "Accueils de loisirs apprenants" est doté d'une enveloppe de 409 415 € pour le Finistère.