Actualités

Le préfet poursuit les démarches de mobilisation pour soutenir les commerces de proximité

 
 
Le préfet poursuit les démarches de mobilisation pour soutenir les commerces de proximité

Alors que les commerces de proximité en particulier subissent les conséquences de l'épidémie de la covid-19, le préfet du Finistère, Philippe MAHE, poursuit dans le département les actions d'information pour accompagner les acteurs économiques locaux.

Le fonds de solidarité, l'activité partielle, les reports d'échéances fiscales et sociales constituent les principales mesures de soutien économique. D'autres dispositifs sont prévus au profit de la trésorerie des entreprises : crédit d'impôt incitant les bailleurs à annuler une partie de leurs loyers, baisse des impôts de production.
L’État est également présent afin d'accompagner les commerçants en termes de digitalisation, s'agissant en particulier de la mise en place de plateformes numériques mettant en relation commerçants et clients.

Ce sont 30 millions d'euros en aides directes et 164 millions d'euros au titre des prêts garantis par l'Etat qui ont été mobilisés pour le secteur du commerce du Finistère.

 
Compte tenu de la diversité des aides et de la technicité de leur ingénierie, le préfet Philippe MAHE a donc souhaité que l'ensemble des acteurs susceptibles d'aider les commerçants -les services de l'Etat, les chambres consulaires, les EPCIÉtablissement Public de Coopération Intercommunal et la région-, soit au rendez vous, au plus près du territoire et de leurs acteurs économiques. Il est nécessaire que toutes ces aides soient accessibles et comprises et que les commerces qui en ont besoin puissent en bénéficier.
 
Une série de rencontres avec les représentants de commerçants a donc été engagée par le préfet et les sous-préfets d'arrondissement à Pont L'Abbé (Communauté de communes du pays bigouden sud), à Landerneau (Communauté de communes de Landerneau Daoulas), à Plouescat et Saint-Pol-de-Léon (Communauté de communes du Haut Léon), ainsi qu'à Carhaix-Plouguer (Poher communauté). L'objectif est de couvrir les 21 EPCIÉtablissement Public de Coopération Intercommunal du département.
 
Parallèlement, une fiche commune qui reprend l'ensemble des dispositifs de soutien, est mise à disposition sur le site internet de la préfecture : https://www.finistere.gouv.fr/Actualites/Covid-19-les-mesures-de-soutien-aux-entreprises-et-le-plan-de-relance

Les services de l'Etat -Ddfip et Ud-Direccte- viennent en appui aux EPCIÉtablissement Public de Coopération Intercommunal qui en ont besoin. Les chambres consulaires accompagnent les entreprises du secteur du commerce. L'ordre des experts comptables sera également reçu par le préfet et la DDFIP cette semaine.

 
De nombreuses initiatives ont été menées par les EPCIÉtablissement Public de Coopération Intercommunal afin de compiler dans un document territorialisé l'ensemble des aides possibles.

 
Le préfet Philippe MAHE, qui travaille en relation étroite avec les représentants de l'AMF29, les chambres consulaires, la région, et les représentants de commerçants, continue d'avoir des échanges hebdomadaires et nourris sur ces sujets avec tous les élus du département.