Actualités

Sécurité publique- le préfet du Finistère accueille les nouveaux effectifs de la police dans le département

 
 
Pour renforcer la sécurité publique et lutter en particulier contre les stupéfiants et les violences sexistes et sexuelles, le Président de la République Emmanuel MACRON s’est engagé à accroître les effectifs de police durant le quinquennat.

À l’occasion de son déplacement dans le Finistère, le 24 avril dernier, le ministre de l’Intérieur Gérald DARMANIN a annoncé une augmentation significative des effectifs de la police nationale dans le département.

Cet engagement se traduit dès cet été avec l’arrivée de 35 agents supplémentaires affectés dans les commissariats du Finistère.

La majorité de ces nouveaux effectifs se concentre dans le corps d’encadrement et d’application (gradés et gardiens de la paix) avec la création de 31 nouveaux postes qui permettront un déploiement plus important de policiers sur le terrain. Les services « soutien » sont également renforcés, grâce à l’arrivée de personnels administratifs supplémentaires.

Ce renforcement des effectifs, d’une ampleur exceptionnelle, bénéficie en particulier au commissariat de Brest avec 14 postes supplémentaires au 1er septembre 2021, soit une augmentation annuelle de près de 5 % des effectifs. La circonscription de sécurité publique de Brest compte désormais 333 personnels.

Grâce à ces nouveaux moyens, les forces de police pourront assurer encore davantage de présence sur le terrain, au contact et au service de la population.

Cet accroissement des effectifs s’inscrit dans un mouvement plus large et d’ampleur visant l’amélioration des conditions de travail des agents, avec des crédits supplémentaires consacrés à l’immobilier, à la flotte automobile, au matériel et à l’équipement, notamment numérique avec les caméras-piétons.

Philippe MAHÉ, préfet du Finistère, a accueilli ce jour les nouveaux effectifs dans les locaux du commissariat de Brest en présence de Thierry CHOLLET, directeur département de la sécurité publique du Finistère, de Camille MIANSONI, procureur de la République de Brest,de François CUILLANDRE, maire de Brest et de Didier LE GAC et Jean-Charles LARSONNEUR, députés du Finistère.