Actualités

Hadrien TISSANDIER, élève de l’École nationale d'administration (ENA), rejoint les services de l’État dans le Finistère pour une période de stage de 8 mois.

 
 
Hadrien TISSANDIER, élève de l’ÉNA, rejoint les services de l’État pour un stage de 8 mois.

D’où venez-vous et quel est votre parcours ?

Je suis né et j'ai grandi en région parisienne, où j’ai fait une partie de mes études. Après un bac littéraire, je suis parti étudier un an à l'Institut d’État des relations internationales de Moscou (MGIMO), puis j'ai suivi un cursus en sciences sociales à Sciences Po. En 2016, j'ai vécu les débuts du Brexit depuis Londres, où j’ai étudié l’économie pendant 2 ans. À mon retour en France, j'ai poursuivi mon parcours à Sciences Po avec l'intention de me présenter au concours de l’ENAÉcole nationale d'administration pour rejoindre la fonction publique d’État. Et me voilà pour quelques mois dans ce beau département. 

Quelles seront vos missions ? 

Ce stage est une période marquante de la scolarité à l’ENAÉcole nationale d'administration : il s’agit d’appréhender l’action territoriale de l’État dans toute sa diversité et de développer une connaissance concrète des politiques publiques. Je travaillerai notamment sur le suivi et la mise en œuvre dans le Finistère des réformes prioritaires du gouvernement. Je serai également mobilisé, tout au long de mon stage, par les missions de cabinet. Si je devais résumer le programme de ces huit prochains mois : apprendre et se rendre utile. 

Votre stage à la préfecture sera entrecoupé d’une période stage en PMEPetites et moyennes entreprises de 8 semaines, pouvez-vous nous en dire plus ? 

La mission en entreprise a pour objectif de sensibiliser les élèves de l’ENAÉcole nationale d'administration aux problématiques du secteur privé, plus particulièrement celles des PMEPetites et moyennes entreprises. Je souhaite m’approprier les enjeux auxquels sont confrontées les entreprises, en particulier dans la période actuelle, pour en tirer des enseignements dans l’exercice de mes futures missions. Ce sera aussi l’occasion de découvrir un secteur d’activité et d’aller à la rencontre des Finistériens. 

Après quelques jours dans le Finistère, quelles sont vos première impressions ?

Le Finistère fait partie de ces départements de caractère, emblématiques, que leur réputation précède souvent. C’est donc avec enthousiasme que j’ai appris mon affectation à Quimper. Je compte bien mettre à profit ces quelques mois pour découvrir en profondeur ce territoire et, j’en suis certain, m’y attacher.