Actualités

De nouvelles mesures pour freiner la propagation du Covid-19

 
 
De nouvelles mesures pour freiner la propagation du Covid-19

Le Covid-19 continue de circuler de façon intense dans le département du Finistère.

Nombreux sont les cas de contamination lors de regroupements entre amis, de réunions familiales et de moments festifs, au cours desquels les comportements se relâchent.

 

Face à ce constat, le préfet du Finistère, Pascal LELARGE, a décidé de prendre les mesures de protection suivantes, applicables à compter de demain, mercredi 22 juillet :

- la dérogation estivale d’ouverture des débits de boissons dans les communes touristiques est modifiée, la fermeture de ces établissements est désormais fixée à 1h (au lieu de 2h) ;

- la vente, la distribution et la consommation d’alcool sont interdites dans les enceintes où se déroulent des rencontres sportives jusqu’à la fin du mois d’août ;

- en complément des communes déjà concernées*, le port du masque est obligatoire pour accéder aux marchés des communes de Bohars, Bourg-Blanc, Brélès, Camaret-sur-Mer, Coat-Méal, Gouesnou, Guilers, Kersaint-Plabennec, La Forêt-Fouesnant, Lampaul-Ploudalmézeau, Landéda, Lanildut, Lannilis, Lanmeur, Lanrivoaré, Le Drennec, Le Relecq-Kerhuon, Locmaria-Plouzané, Milizac-Guipronvel, Pleyber-Christ, Plouarzel, Ploudalmézeau, Plouézoc'h, Plougastel-Daoulas, Plouguerneau, Plouguin, Ploumoguer, Plounéour-Menez, Plourin, Plouvien, Plouzané, Pont-Aven, Porspoder, Saint-Jean-du-Doigt, Saint-Martin-des-Champs, Saint-Pabu, Saint-Renan, Sibiril, Sizun, Trébabu, Tréglonou, Tréouergat.

 

Pour rappel, le port du masque est obligatoire dans tous les établissements recevant du public. La visière de protection ne remplace pas le masque.

Comme dans les transports publics, le non-port du masque dans les lieux publics constitue une infraction susceptible d’être punie d’une contravention de 4e classe de 135 euros. La violation de l’obligation du port du masque à nouveau constatée dans un délai de quinze jours constitue une contravention de cinquième classe punie d’une amende de 200 euros. En cas de violations à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, les nouveaux faits constituent un délit puni de six mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende. En cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention, les amendes sont majorées : 375€ au lieu de 150€ et 450€ au lieu de 200€.

 

Le respect des gestes barrière reste la meilleure des protections, pour soi comme pour son entourage. L’application des gestes barrière est de la responsabilité de tous :

  • Se laver les mains très régulièrement (avec de l'eau et du savon, ou du gel hydro-alcoolique)
  • Rester toujours à plus d'un mètre les uns des autres
  • Porter un masque dès que la distance d'au moins un mètre ne peut pas être respectée (ex : dans les lieux publics, les commerces...) et en particulier dans les lieux clos
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
  • Éviter de se toucher le visage en particulier le nez et la bouche

 

*Les communes du Finistère sur lesquelles le port du masque était déjà obligatoire pour accéder aux marchés : Audierne, Brest, Carantec, Cléder, Concarneau, Crozon, Daoulas, Fouesnant, Guerlesquin, Guisseny, Kerlouan, Lampaul-Plouarzel, Landunvez, Le Conquet, Le Guilvinec, Lesneven, Locquirec, Loctudy, Morlaix, Névez, Penmarch, Plabennec, Plouarzel, Plouescat, Plougasnou, Plougonvelin, Plounéour-Brignogan-plages, Pont-l’Abbé, Quimper, Roscoff, Saint-Pol-de-Léon, Trégunc.