Actualités

Covid-19 : Extension de la zone où le port du masque est obligatoire à Brest

 
 
Covid-19 : Extension de la zone où le port du masque est obligatoire à Brest

Face à l’augmentation constante du taux d’incidence* du covid-19 dans la métropole de Brest depuis fin août (de 13,4 pour 100 000 habitants fin août à 50,07 pour 100 000 habitants aujourd’hui), le préfet du Finistère, Philippe MAHÉ, en collaboration étroite avec le maire de Brest, Président de Brest métropole, François CUILLANDRE, et avec le directeur général de l’ARSAgence Régionale de Santé Bretagne, Stéphane MULLIEZ, a pris un arrêté rendant obligatoire depuis le samedi 26 septembre le port du masque pour toute personne âgée de 11 ans et plus dans les zones bas de Siam, port de commerce (quai Tabarly, quai de la douane), abords des sites universitaires et d’enseignement supérieur, et des lycées et collèges.

Compte tenu de la progression constante du virus sur le territoire brestois, et afin de protéger la population, le préfet du Finistère a pris ce jour un arrêté étendant la zone où le port du masque est obligatoire au secteur piétonnier du centre-ville de Brest : rue Jean Jaurès à partir de Saint-Martin jusqu’à bas de Siam, incluant Liberté.

Ces mesures seront effectives à partir du jeudi 1er octobre jusqu’au samedi 31 octobre 2020 inclus.

Le préfet du Finistère rappelle l’importance du respect des gestes barrières qui restent la meilleure des protections, pour soi comme pour son entourage. L’application des gestes barrière est de la responsabilité de tous.

•    Se laver les mains très régulièrement (avec de l'eau et du savon, ou du gel hydro-alcoolique)

•    Rester toujours à plus d'un mètre les uns des autres

•    Porter un masque dès que la distance d'au moins un mètre ne peut pas être respectée (ex : dans les lieux publics, les commerces...) et en particulier dans les lieux clos

•    Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir

•    Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter

•    Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades

•    Éviter de se toucher le visage en particulier le nez et la bouche

Le non-respect de l’obligation du port du masque constitue une infraction susceptible d’être punie d’une contravention de 4e classe de 135 euros. La violation de l’obligation du port du masque à nouveau constatée dans un délai de quinze jours constitue une contravention de cinquième classe punie d’une amende de 200 euros.En cas de violations à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, les nouveaux faits constituent un délit puni de six mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende.

Les autorités suivront attentivement l’évolution de la circulation du virus pour prendre, le cas échéant, de nouvelles mesures.

*Le taux d’incidence représente le nombre de nouveaux cas de Covid-19 diagnostiqués par un test PCR survenus au cours des 7 derniers jours.