Politique de la ville

 

Elle est caractérisée par une approche globale des problèmes, ne dissociant pas les volets urbain, économique et social et s’appuie sur une géographie prioritaire (quartiers classés en priorité 1, 2 ou 3).

Elle repose sur un partenariat entre l’Etat, les collectivités territoriales, la Caisse d’allocations familiales (CAF) et différents autres partenaires (bailleurs sociaux, milieux économiques, associations...).

L’intervention de l’Etat en faveur des quartiers en difficulté et de leurs habitants a été centrée sur 5 champs prioritaires par le Comité interministériel des villes (CIV) du 9 mars 2006 :

  • l’accès à l’emploi et le développement économique,
  • l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie,
  • la réussite éducative et l’égalité des chances,
  • la citoyenneté et la prévention de la délinquance,
  • la prévention et l’accès à la santé.

En 2007, des Contrats urbains de cohésion sociale (CUCSContrats urbains de cohésion sociale) ont succédé aux contrats de ville. Le CUCSContrats urbains de cohésion sociale est un contrat conclu entre l'Etat, les collectivités territoriales et la CAF qui engage les partenaires à mettre collectivement en œuvre des actions destinées à améliorer la vie quotidienne des habitants des quartiers défavorisés.

Chaque contrat comporte un diagnostic du territoire concerné avec ses faiblesses et ses atouts et les objectifs envisagés pour réduire les inégalités constatées dans ces quartiers.

Les contrats signés pour une durée de 3 ans jusqu'au 31 décembre 2009 ont été prolongés par avenant jusqu'au 31 décembre 2014.

Quel est le rôle de la DDCS ?

Le CGET est chargé de renforcer la cohésion sociale sur les territoires de la politique de la ville.

Il assure la gestion des moyens destinés à financer les programmes d’action de développement social des quartiers prioritaires, notamment les Dispositifs de réussite éducative (DRE) et les Ateliers santé ville (ASV).

Le CGET s’appuie sur les compétences et le savoir-faire de son réseau territorial :

  • le préfet est de droit le délégué de l’agence dans le département,
  • à ses côtés, les sous-préfets et les Directions départementales de la cohésion sociale (DDCS ) travaillent au quotidien à la mise en œuvre des missions et des engagements du CGET,
  • Les services de la DDCS assurent l’animation et la coordination des dispositifs financés par le CGET : crédits fongibles CUCS , DRE, ASV, CLAS, VVV et FIPD (*).

Quelles sont les communes concernées ?

Depuis 2007, la politique de la ville s’est organisée entre l’Etat, les communes et communautés d’agglomération, le Conseil général et la CAF dans 4 villes Finistériennes : Brest, Concarneau, Quimper et Morlaix.

Un DRE et un ASV sont rattachés à chacun de ces CUCSContrats urbains de cohésion sociale.

Contacts :
  • Manon SERGEANT (tél. : 02 98 64 99 16)
  • Jean-Louis MARCHADOUR (tél. : 02 98 64 99 11)

Documents téléchargeables

Dossier de demande de subvention  (cerfa n°12156*03)

Les liens utiles

ministère de la ville

comité interministériel de prévention de la délinquance

direction régionale de la jeunesse, de sports et de la cohésion sociale de Bretagne

(*) Les sigles
  • ASV  : Atelier santé ville
  • CAF  : Caisse d’allocations familiales
  • CIPD  : Comité interministériel de prévention de la délinquance
  • CIV   : Comité interministériel des villes
  • CLAS   : Contrat local d’accompagnement à la scolarité
  • COB : Centre ouest Bretagne
  • CUCS  : Contrat urbain de cohésion sociale
  • DRE   : Dispositif de réussite éducative
  • DRJSCS   : Direction régionale de la jeunesse, des sports et la cohésion sociale
  • FIPD   : Fonds interministériel de prévention de la délinquance
  • PAEJ : Point d'accueil écoute jeunes
  • VVV  : Ville vie vacances
  • ZUS    : Zone urbaine sensible

   

A lire dans cette rubrique