Le rôle du préfet

 
 

Créé par la loi du 28 pluviôse an VIII, le préfet incarne la permanence de l'Etat dans le département.

Nommé par décret en conseil des ministres, il est le représentant direct du Premier Ministre et de chacun des ministres. A ce titre, il dirige l'ensemble des administrations civiles de l'Etat dans le département (à l'exception de l'éducation nationale, des tribunaux, des services fiscaux et de l'inspection du travail).

Il remplit par ailleurs cinq missions essentielles :

  •  la garantie de la sécurité des personnes et des biens (le maintien de l'ordre et de la sécurité publique, la prévention et le traitement des risques naturels, la gestion des crises)
  • la mise en oeuvre des actes liés à la réglementation et au respect des libertés publiques (formalités de police administrative, relatives à la circulation, aux élections au séjour des étrangers, à l'urbanisme,...)
  • le contrôle administratif des collectivités locales et organismes publics
  • la mise en oeuvre des actions de l'Etat et la conduite des politiques publiques
  • la rationalisation de la gestion des ressources et des moyens de l'Etat au niveau départemental

Il est secondé par le Secrétaire Général de la préfecture, sous-préfet de l'arrondissement chef lieu, sous l'autorité de qui sont placés l'ensemble des services et directions de la préfecture, à l'exception du cabinet.

Il est assisté dans ces missions par les sous-préfets (le Directeur de Cabinet, les Sous-Préfets d'arrondissement), les chefs de services déconcentrés de l'Etat et les services de la préfecture.