Lutte contre la toxicomanie

 
 
La lutte contre la toxicomanie comprend l'ensemble des actions menées aux fins de prévenir l'usage des substances psycho-actives, d'organiser la prise en charge des personnes concernées et d'apporter une réponse répressive aux infractions pénales constatées.

Lutte contre les drogues et les conduites addictives

Les défis émergeant dans le champ de la lutte contre les drogues et les conduites addictives nécessitent une mobilisation accrue des différents acteurs de cette politique publique dans le domaine de la prévention, des soins et de la réduction des risques, du respect de la loi ou de la lutte contre le trafic.

La politique de lutte contre les drogues et les conduites addictives est définie par le plan gouvernemental en vigueur, dont la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) est chargée d’animer et de coordonner l’application. Cette politique réaffirmée doit conduire à une articulation avec les autres politiques publiques de prévention, et notamment avec la politique de prévention de la délinquance.

les axes prioritaires sont les suivants :

  1. Partager au niveau local les données et les enjeux de société liés aux addictions pour porter un discours public commun auprès de la population et ainsi favoriser la prise de conscience collective
  2. Protéger dès le plus jeune âge et soutenir les parents dans leur rôle éducatif
  3. Permettre la conciliation entre vie festive et tranquillité publique, tant en milieu urbain que rural
  4. Faire respecter la loi, en particulier renforcer l'effectivité de l'interdiction de vente aux mineurs de l'alcool, du tabac et des jeux d'argent
  5. Assurer la sécurité au quotidien dans tous les quartiers et réduire l'offre de produits stupéfiants
  6. Prendre en compte les besoins spécifiques, en termes de prévention et d'accompagnement des personnes les plus vulnérables
  7. Favoriser, en collaboration étroite avec les agences régionales de santé, la fluidité des accompagnements dès le repérage des premières consommations problématiques, dans le cadre de parcours de santé

Le Préfet du Finistère est chargé de la déclinaison opérationnelle locale de la stratégie nationale et délègue à la direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale) l’instruction des dossiers de demande de subvention au titre des crédits MILDECA.