Actualités

Violences à Quimper lors de la manifestation du 9 mars

 
 
Violences à Quimper lors de la manifestation du 9 mars

Suite aux violences commises dans le centre-ville de Quimper dans le cadre de la manifestation non-déclarée des Gilets jaunes du samedi 9 mars 2019, plusieurs vidéos montrant l’action des forces de l’ordre ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Ces vidéos ont été tournées dans un contexte de violences contre les forces de l’ordre, qui ont duré une partie de l'après-midi et du début de la soirée et ont fait plusieurs blessés parmi les forces de l'ordre comme parmi les manifestants. Une enquête administrative est en cours pour rassembler tous les éléments afin de les replacer dans leur contexte et de préciser la manière exacte dont se sont déroulés les faits.

Concernant la vidéo montrant une personne agrippée à la rambarde d’un pont au moment de son interpellation, la préfecture observe qu'elle se déroule précisément sur les lieux où ces violences délibérées étaient commises depuis plus d'une heure contre les forces de l'ordre, et que cette personne participait donc de fait à un attroupement violent.

 

Point à 20h :

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées aujourd’hui à Quimper, déterminées à s’en prendre aux forces de l’ordre et aux biens publics.

Comme indiqué dans le précédent communiqué, de nombreux projectiles (pierres, bouteilles, cocktails molotov, grilles, etc.) ont été jetés sur les forces de l’ordre, un blessé (à la jambe) et plusieurs contusionnés sont à déplorer parmi les forces de l’ordre.

Neuf personnes ont été interpellées pour ces violences.

Le préfet du Finistère, Pascal LELARGE, va demander au Procureur de la République d’engager des poursuites contre la personne (identifiée) responsable de l’organisation de cette manifestation non-déclarée.

Après cet après-midi de violences, le préfet du Finistère tient à souligner le sang froid et le professionnalisme dont ont su faire preuve l’ensemble des militaires et policiers engagés à Quimper pour permettre d’assurer la sécurité de tous.

 

 

Point à 18h30 :

Dans le cadre du mouvement national des « Gilets jaunes », des rassemblements ont eu lieu ce jour dans le Finistère.

A Quimper, une déambulation a notamment mené le cortège à la gare, où de nombreux manifestants se sont rendus sur les voies SNCFSociété nationale des chemins de fer français et ont pris d’importantes quantités de pierres de ballast, qu’ils ont ensuite utilisées comme projectiles contre les forces de l’ordre. Les policiers et les gendarmes sont la cible de nombreux autres projectiles, dont des cocktails molotov, des panneaux de signalisation, des bouteilles, des boulons, de la peinture, etc.

De nombreux casseurs provenant des départements voisins sont venus à Quimper avec la volonté d’agresser les forces de l’ordre et de dégrader le mobilier urbain (panneaux de signalisation déscellés, grillages et grilles de chantier arrachés, etc.).

Les forces de l’ordre ont procédé à 3 interpellations, les investigations vont se poursuivre sur la base des nombreux éléments recueillis ce jour (photos, vidéos, témoignages, etc.), et devraient aboutir à l’identification prochaine d’autres casseurs.

Plusieurs centaines de personnes sont toujours présentes devant la préfecture et poursuivent leurs agressions contre les forces de l’ordre.