Actualités

Sortie du confinement : l’État encourage la pratique du vélo

 
 
 Sortie du confinement : l’État encourage la pratique du vélo

Solution concrète aux besoins de déplacement au quotidien, le vélo est aussi une réponse efficace pour accélérer la transition écologique.

La Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) du 24 décembre dernier a ainsi conforté le plan national de 2018 Vélo et mobilités actives dont l’objectif est de tripler (de 3 à 9 %) la part du vélo dans les déplacements du quotidien d’ici 2024. En France, 60% des trajets effectués font moins de 5 km.

 

Au-delà d’une utilisation de loisir, la sortie du confinement est l’occasion privilégiée pour développer un usage du vélo comme mode de transport à part entière.
 
 

Les semaines à venir représentent une occasion pour de nombreux Français, déjà cyclistes ou non, de choisir le vélo pour se rendre au travail ou effectuer des déplacements de proximité, tout en favorisant la préservation de la distanciation sociale.

 

Pour encourager cette pratique, l’Etat a pris un certain nombre de mesures :

  • Facilitation de création de pistes cyclables temporaires, avec simplifications réglementaires, soutien technique (fiches techniques du CEREMA- Centre d’Études et d'Expertise sur les Risques, l'Environnement, la Mobilité et l'Aménagement/), soutien financier de l’Etat (dotation de soutien à l'investissement local). Dans ce cadre, est bien pris en compte l’objectif de cohérence et de continuité des itinéraires temporaires avec le maintien d’un réseau de voies vertes accessibles.
  • Déploiement d’un Plan de État « Coup de Pouce Vélo » de 20 millions d’euros, selon 3 axes :
    • « Le coup de pouce réparation vélo » : prise en charge jusqu’au 31 décembre à hauteur de 50 € HT pour une remise en état (une seule fois par vélo) au sein d’un réseau de réparateurs référencés.
    • Des « formations coup de pouce remise en selle » d’une 1 à 2 heures individuelles ou en petit groupe gratuites , avec moniteur expérimenté pour apprendre à circuler en sécurité.
    • Création de places de stationnement temporaire pour vélo : prise en charge jusqu’à 60% des coûts.

 
Ce déploiement est mené en lien la Fédération des Usagers de la Bicyclette: https://www.fub.fr

Pour en savoir plus sur les aides : https://www.coupdepoucevelo.fr

Ce plan s’accompagne d’une accélération de la mise en place du forfait mobilités durables, qui permet aux employeurs dès à présent de prendre en charge jusqu’à 400 € les frais de trajet domicile-travail des salariés effectué à vélo (ou en mobilité partagée).

 

Comme l'a rappelé la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth BORNE : « Etat, cyclistes, collectivités territoriales, entreprises, associations : chacun a un rôle à jouer pour faire du déconfinement un moment propice au vélo, un mode de transport bon pour la santé, pour la planète et pour le porte-monnaie. »