Actualités

Rave-party non autorisée à Landivisiau

 
 
Rave-party non autorisée à Landivisiau

Suite aux articles de presse concernant la rave-party non autorisée à Landivisiau, le préfet du Finistère souhaite apporter des précisions.

Pour rappel, un travail de qualité a été mené avec les organisateurs du multison prévu lors du week-end du 27 et 28 octobre. Malgré les efforts consentis, salués par la préfecture, les communes concernées compte tenu de l'opposition locale n'ont pas  donné leur accord pour la tenue de cette manifestation. Dans ce cadre, le préfet a considéré qu’il ne pouvait l’imposer aux maires, les conditions n’étant pas remplies.

Le préfet dénonce la volonté d’un petit nombre de personnes quia choisi d'organiser un évènement parallèle et de s'installer illégalement près du centre-ville de Landivisiau. Selon leurs pratiques habituelles, les organisateurs se sont implantés sur le site au dernier moment et sans qu'il soit possible de prévoir le lieu de la manifestation.

Le préfet déplore le fait qu’une fois de plus, la rave-party sauvage a pris la population en otage, notamment en termes de nuisances sonores du fait de son implantation à proximité du centre-ville.

Il n’a pas été possible d’intervenir dans de bonnes conditions avant le dimanche matin afin de faire cesser les troubles et ce en lien avec le parquet de Brest.

Les forces de l’ordre ont relevé un grand nombre d’infractions (stupéfiants, infractions routières, alcoolémies) et ont saisi du matériel.

Face à la tenue de cette organisation illégale et des dérives qu’elle a entraînées, des poursuites seront engagées à l’encontre des contrevenants.