Actualités

Lieutenants de louveterie

 
 
Lieutenants de louveterie

Il va être procédé au renouvellement des lieutenants de louveterie dans le département du Finistère pour le prochain mandat qui prendra effet au 01 janvier 2020 pour une durée de 5 ans, renouvelable.

Statut du lieutenant de louveterie

Les lieutenants de louveterie sont nommés par le Préfet pour réaliser des interventions de destruction des animaux de la faune sauvage causant des nuisances ou des dégâts sur le département.

Collaborateurs occasionnels du service public exerçant de façon bénévole des fonctions d’intérêt général, conseillers techniques de l’administration, les lieutenants de louveterie sont assermentés. Ils sont nommés pour un mandat de cinq ans renouvelable, qui prend fin au plus tard à la date de leur 75ème anniversaire.

Le statut du lieutenant de louveterie est défini aux articles L.427-1 et suivants et R 427-2 et R 427-3 du code de l’environnement.

Conditions à remplir par les candidats

- être de nationalité française

- jouir de ses droits civiques

- résider dans le département du Finistère ou un canton limitrophe

- justifier de son aptitude physique et de sa compétence cynégétique

- détenir un permis de chasser depuis au moins cinq années

- entretenir les chiens nécessaires à l'accomplissement de ses missions.

Compétences des lieutenants de louveterie

Les lieutenants de louveterie mettent leurs connaissances cynégétiques, leur temps et leurs moyens à la disposition de l’administration dont ils sont les conseillers techniques. Ils doivent entretenir plusieurs chiens à leurs frais. Ils sont amenés à détruire des animaux classés nuisibles. Lorsqu’ils sont sollicités, ils doivent pouvoir intervenir rapidement avec efficacité, tact et rigueur, y compris dans les situations d’urgence qui peuvent survenir.

C’est eux qui assurent l’organisation et la responsabilité technique des tirs ordonnés et des battues administratives. Ils connaissent les textes en rapport avec l’activité cynégétique et ils doivent être en mesure de participer à des réunions. Ils savent rédiger des comptes rendus et des rapports.

Conditions d’exercice

Chaque candidat doit prendre en considération qu’il n’y a aucun défraiement pour l’ensemble des missions qui lui sont dévolues de part sa fonction de lieutenant de louveterie. Le découpage du département du Finistère en 11 circonscriptions permet d’équilibrer au plus juste le nombre d’interventions pour chacun des lieutenants de louveterie en poste (ce découpage figure sur une carte ci-annexée).

Recrutement

Après examen des dossiers et entretien individuel au cours duquel il sera, notamment, vérifié la compétence cynégétique, l’aptitude à l’action, au commandement et à la diplomatie, la disponibilité, la capacité à rédiger des rapports techniques et à rendre compte.

Retrait du dossier de candidature

Le dossier de candidature est disponible, sur demande :

Direction départementale des territoires et de la mer du Finistère

Service Eau et Biodiversité – Unité Nature et Forêt

2 Boulevard du Finistère

CS 96 018

29325 QUIMPER CEDEX

tel 02 98 76 59 37

et est disponible en téléchargement :

1-Présentation du recrutement

2-Formulaire de candidature

3-Cartographie-circonscriptions

4-Synthèse de l'activité des Lieutenants de louveterie en Finistère

Constitution et dépôt du dossier de candidature

Les personnes intéressées sont invitées à transmettre leur dossier de candidature, en deux exemplaires avant le 10 septembre 2019 à la DDTMdirection départementale des territoires et de la mer du Finistère

- soit en main propre aux horaires d’ouverture

- soit par courrier, à l’adresse ci-dessus, le cachet de la poste faisant foi.

A chacun des formulaires de candidature renseigné et signé ( 2 exemplaires ) seront jointes impérativement les pièces suivantes :

✔ une lettre de motivation, justifiant notamment des compétences cynégétiques du candidat ;

✔ une photocopie de la carte nationale d'identité française ;

✔ une photocopie de la carte d’électeur (électrice) ;

✔ un justificatif de domicile ;

✔ une photocopie du permis de chasser, datant d'au moins 5 ans ;

✔ un extrait de casier judiciaire (bulletin n°3) ;

✔ un certificat médical daté de moins de 2 mois conforme à l’article R.423-25 du code de l’environnement ;

✔ liste des chiens (nom, race, numéro de tatouage).