Actualités

Bilan de l’opération de désamorçage d’une bombe de la seconde guerre mondiale à Camaret-Sur-Mer

 
 

Suite à la découverte d’une bombe d’aviation américaine datant de la seconde guerre mondiale en pied de falaise, une opération de déminage était organisée ce vendredi 29 mars à Camaret-Sur-Mer.

Cette opération était exceptionnelle à plusieurs titres. Le mode d’action d’une part, était complexe compte tenu des difficultés d’accès au site (50 mètres de falaise, accès maritime difficile). La diversité des acteurs et des moyens (préfecture maritime, sous-préfecture de Châteaulin, mairie de Camaret-Sur-Mer, SDISService départemental d'incendie et de secours, gendarmerie départementale, gendarmerie maritime, groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique, service de déminage de CECLANT, marins-pompiers, hélicoptère de la Marine Nationale), d’autre part, nécessitait une excellente coordination.

Tout accès au périmètre de sécurité, d’un rayon de 600 mètres autour de la bombe était interdit dès 7h30 tant aux personnes (et à leurs animaux domestiques) qu’aux véhicules. Tous devaient avoir évacué la zone pour 08h00. 52 foyers étaient concernés.

La salle Saint Ives de Camaret-Sur-Mer avait été mise à disposition des personnes évacuées qui n’auraient pas disposé de solution d’hébergement. 8 personnes y ont été accueillies.

L’opération complète de neutralisation de la bombe s’est étalée sur plus de 8 heures et s'est achevée avec succès à 15h50. Elle a mobilisé 46 personnels civils et militaires à terre et une quinzaine de militaires en mer.

Aucun problème particulier n'a été signalé durant cette opération.