Actualités

Aide au financement d’un système de vidéoprotection à Gouesnou / ZA de Kergaradec

 
 

La mairie de Gouesnou a mis en place en 2015 un plan pluri-annuel de déploiement d’un système de vidéoprotection, visant notamment à protéger ses équipements communaux, cibles d’importantes dégradations.

Afin d’assurer une meilleure sécurité sur la zone d’activités de Kergaradec, située en grande partie sur son territoire, la mairie de Gouesnou a formulé début septembre 2018 une demande d’autorisation pour l’installation de 20 caméras supplémentaires sur cette zone et la création d’un centre de contrôle des images, ce qu’a validé la commission vidéoprotection réunie à la préfecture le 20 septembre.

L’État participe au financement de cette opération à hauteur de 54 270 €, soit 40 % du coût prévisionnel.

Il est à noter que le parc de la ville de Gouesnou, sans compter les 20 caméras récemment autorisées, est actuellement composé de 48 caméras de vidéoprotection, couvrant une grande partie des infrastructures municipales.

L’investissement réalisé pour l’installation de ces caméras (65 000 €) a été rentabilisé dès l’année suivante, puisque les coûts liés aux dégradations des années 2014 et 2015 (75 000 €) sont tombés à 1 200 € en 2016 et 1 000 € en 2017.

Outre leur efficacité avérée dans la dissuasion de la délinquance, les caméras ont également permis en 2017 la résolution d’une quinzaine d’affaires de délinquance sur la commune.

Le préfet du Finistère, Pascal LELARGE, encourage les initiatives destinées à assurer la sécurité quotidienne des finistériennes et finistériens.

Le cas échéant, il mobilisera les services de police et de gendarmerie pour la réalisation d’audits de sûreté, et continuera à accompagner les projets des collectivités souhaitant s’engager dans une démarche active de lutte contre la délinquance.